Comptabilisation d’un site internet : Comment faire ?

Comptabilisation d’un site internet : Comment faire ?

Comptabilisation d’un site internet : Comment faire ? 1600 1022 Le Site Français

La création d’un site internet n’est pas anodine pour une entreprise. Que ce soit un investissement et/ou un outil de communication, différents frais sont engagés, voici comment les comptabiliser :

72h-site-internet

La comptabilisation de la création d’un site internet

Pour savoir comment comptabiliser la création de votre site web, vous devez vous poser les 3 questions suivantes :

  • Quel est l’enjeu de ce site internet ? Est-ce un outil de communication uniquement ou bien a-t-il vocation à développer le chiffre d’affaires, trouver de nouveaux clients ? Dans le premier cas, nous parlerons d’un site internet passif, dans le second d’un site internet actif.
  • Le site web est-il réalisé en interne ou bien ou bien par un prestataire externe
  • Dans le cas où vous faites appel à un prestataire, quelles sont les modalités de règlement : Achat, location ou leasing ?

L’objectif de votre site internet

Le site internet actif

Vous souhaitez un site qui puisse générer des avantages économiques, de nouveaux prospects et clients directement en ligne. Vous considérez le site internet comme un investissement, un outil qui va vous permettre de gagner du temps au quotidien et générer du chiffre d’affaires. Votre site est alors un investissement que vous faites sur le long terme, un site actif.

Votre site est un investissement s’il a un objectif commercial et de rentabilité commerciale et que vous souhaitez l’utiliser de façon durable dans l’entreprise (au moins 5 ans)

  • Site commercial : générer des prospects ou permettant d’enrichir le système d’informations de votre entreprise.
  • Site e-commerce : développer le chiffre d’affaires

Un site internet est généralement immobilisé sur 3 à 5 ans. Depuis le 1er janvier 2017, il n’est plus possible d’amortir sur 12 mois.

La variable la plus importante de tous types d’investissement est le retour sur investissement. En combien de temps souhaitez-vous rentabiliser votre site ? Quel est votre objectif de chiffre d’affaires, de prospects générés, de temps gagné par le site ? vous devez donc faire un prévisionnel intégrant le budget que vous souhaitez engager (les financements le cas échéant) et la date à laquelle vous souhaitez qu’il soit rentabilisé.

Note : Sur un site internet, ce sont les URL qui prennent de la valeur, il est donc très important de ne pas les négliger à la création du site en travaillant avec une des professionnels du web.

Le site internet passif

Vous souhaitez informer, présenter votre activité, créer une vitrine sur internet pour votre société, mettre en avant vos compétences au travers d’un portfolio ? Votre site internet est un outil de communication, c’est donc une charge.
Le site internet est alors intégré à votre budget annuel de communication.

Un site créé en interne ou réalisé par un prestataire ?

Site réalisé en interne

Vous avez l’équipe et les compétences en interne pour réaliser votre projet de site internet, super ! Mettez-les à contribution. Nous vous conseillons cependant d’être accompagné par un professionnel du digital car un projet web est un projet complexe. Vous devez vous assurer d’avoir assez de compétences en interne afin de répondre à toutes les exigences du web : Développement, design, marketing & webmarketing, création de contenus

Voici comment comptabiliser la création d’un site internet en interne :

  • Les dépenses engagées pendant la phase de recherche préalable, de stratégie sont comptabilisées en charges.
  • Les dépenses engagées pendant la phase de développement sont comptabilisées :
    • En charges dans le cas d’un site passif
    • En immobilisation s’il respecte ces critères : Vous souhaitez créer un site actif, avec des avantages économiques futurs ; vous disposez des ressources humaines et techniques nécessaires pour la création et la mise en ligne du site ; vous êtes en mesure d’analyser la rentabilité du site internet.

Site réalisé par un prestataire externe

Dans la majorité des cas, les sites internet sont réalisés par des prestataires externes. 3 modes de règlements et donc, 3 types de comptabilisation sont alors possibles : acheter un site internet, le louer ou bien le louer avec option d’achat.
Dans le cas d’un site internet actif, nous vous conseillons l’achat si vous avez la trésorerie ou un financement, sinon, tournez-vous vers la location avec option d’achat.
Pour un site internet passif, les 3 méthodes sont intéressantes en fonction de votre trésorerie.

Acheter un site internet

  • Avantage : Vous êtes propriétaire
  • Inconvénient : Vous devez sortir la trésorerie tout de suite

Enregistrement comptable

  • Site actif : Immobilisation, compte 205 « Concessions et droits similaires, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires »
  • Site passif : Charges, compte 604 « Achats d’études et prestations de services »

Louer un site internet

  • Avantages : Trésorerie préservée, Continuité du service (l’éditeur reste propriétaire et assume tous les risques et le maintien du service)
  • Inconvénients : vous n’êtes pas propriétaire, vous n’avez plus de site internet si vous arrêtez de payer.

Enregistrement comptable : Compte 613 « Location »

Un site internet en leasing : Il cumule les avantages de l’achat et la location

  • Avantages : Trésorerie préservée, continuité du service, vous avez la possibilité de devenir propriétaire
  • Inconvénients : Vous n’êtes propriétaire qu’à partir d’un certain temps, 12, 3 ou 48 mois en fonction du contrat.

Enregistrement comptable

  • Site actif : Compte 612 « Crédit-bail » pour les loyers mensuels puis le compte 205 « Concessions et droits similaires, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires » lors de la levée de l’option d’achat
  • Site passif : Compte 612 « Crédit-bail » pour les loyers mensuels puis le compte 604 « Achats d’études et prestations de services » lors de la levée de l’option d’achat

LSF-location

Frais liés au site internet

Le coût d’un site internet n’est pas composé uniquement du coût de la création d’un site. Voici toutes les charges qui gravitent autour de la création, le maintien et l’animation d’un site internet :

Dépenses liées à la création du site internet

Création du contenu (rédactionnel, photos, vidéos…)
La création de contenu pour le site internet est une prestation que vous souscrivez auprès d’un prestataire. Le compte attribué à cette charge est le 604 « Achat d’études et de prestations ». Le montant de la création de contenu dépend de niveau d’expertise souhaité sur le sujet et du nombre de mots à produire.

Nom de domaine
Le nom de domaine correspond à l’adresse sur laquelle vos clients, partenaires, prestataires pourront vous trouver sur internet. Les noms de domaine se déclinent en URL et en adresses mail. En reprenant l’exemple d’un magasin, cela correspond à votre adresse postale. La plupart du temps, le nom de domaine correspond à votre marque et aura donc le traitement comptable suivant :

  • Si votre site est un site actif, le nom de domaine est alors une dépense comptabilisée à l’actif, en immobilisation corporelle la première année
  • Si votre site est un site passif, le nom de domaine est alors comptabilité en charge au compte 651 « Redevances pour concessions, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires » la première année.

Les années suivantes sont considérées comme des frais d’entretien et sont donc comptabilisées sur le compte 651 également.

Formation des salariés
Si vous devez former vos équipes en interne à la mise à jour et la gestion du site internet, ces coûts seront comptabilisés sur le compte 648 « Autres charges de personne ». Si la formation est faite par un organisme extérieur, elle sera comptabilisée sur le compte 61 « services extérieurs ».

Dépenses liées au maintien du site internet

Hébergement
L’hébergement correspond à l’espace dans lequel votre site est stocké, sur les serveurs d’un prestataire appelé hébergeur. En comparant cela à un magasin physique, l’hébergeur est le propriétaire de vos locaux professionnels. Tous les mois, vous payez un loyer auprès de votre propriétaire et pour votre site internet vous payez un hébergement auprès de votre hébergeur.
De la même manière que vous pouvez être propriétaire de votre local commercial, vous pouvez être propriétaire de vos propres serveurs mais nous ne vous le conseillons pas si vous n’êtes pas un professionnel réseaux/serveurs. Il existe beaucoup d’hébergeurs sur le marché dont le plus connu est OVH. Pour un service client de meilleure qualité, nous vous conseillons PlanetHoster.

Dans la majorité des cas, les coûts liés à l’hébergement de votre site seront des charges du compte 613 « Locations ».

Comptez entre 3€ et 20€HT/mois en fonction des performances, de l’espace de stockage et du service que vous attendez.

Maintenance

Les frais de maintenance correspondent aux frais d’entretien technique et de maintien de votre site internet. Ils seront comptabilisés dans le compte 6156 « Maintenance informatique ». Il faut compter entre 15 et 150€/mois en fonction du trafic de votre site et des services souhaitez.

C – Dépenses liées à l’animation du site internet

Webmarketing et évolutions du site internet
Vous souhaitez faire appel à un prestataire pour générer du trafic sur votre site et mettre en place des actions commerciales pour convertir d’avantages de prospects en client ? Comme la création de contenu, que ce soit une prestation mensuelle ou one shot, elle sera comptabilisée dans le compte 604 « Achat d’études et de prestations ». Pour avoir des résultats, comptez au minimum 600€HT/mois

Publicité
Pour acquérir du trafic sur votre site web, vous allez certainement mettre en place des campagnes de publicité sur différents canaux : Google Adwords, Facebook, LinkedIn, Sites affiliés… Ces dépenses seront comptabilisées sur le compte 623 « publicité et publications ». Nous vous conseillons fortement d’utiliser des comptes publicitaires différents en fonction des régies publicitaires (Google Adwords – Compte 623001 ; Facebook Ads – Compte 623002 ; etc.)

Attention, nous parlons là uniquement des frais publicitaires payés aux différentes régies. Les frais de gestion des campagnes publicitaires sont considérés comme des charges de webmarketing (compte 604). Aussi, depuis la loi Sapin II sur la transparence de la publicité, les agences ont l’obligation de facturer la publicité à leur client au réel. Les annonceurs sont en droit de demander les factures des régie publicitaires afin de s’assurer du montant engagé.

Vous savez tout =) A vous de savoir quel type de site vous souhaitez créer et la méthode de règlement qui vous conviendrait. Si vous avez besoin de conseil, n’hésitez pas à contactez l’équipe du Site français. Nous proposons des sites à l’achat, en location et en leasing, nous vous orienterons vers la meilleure option 😉